Gora NDIAYE est le président de l’association sénégalaise Jardins d’Afrique et le fondateur de la ferme-école agroécologique de Kaydara. Gora s’est formé à l’agroécologie après un parcours professionnel dans l’enseignement à Dakar et dans plusieurs organisations à but non gouvernemental (ONG), pour lesquelles il conduit des projets de développement à dimension sociale et environnementale. A la suite à sa formation, Gora a planté une cocoteraie dans le village de Keur Samba Dia (commune de Fimela au Sénégal) et créa la ferme-école pour offrir des alternatives contre l’exode rural et des formations à l’agroécologique pour les jeunes sénégalais.es.

Gora contribue aujourd’hui activement à diffuser l’agroécologique au Sénégal et dans d’autres pays d’Afrique. Il intervient également dans de nombreux séminaires sur ce sujet en Afrique et en Europe.

Gora Ndiaya

CEO, Ferme-école Agroécologique de Kaydara

Business Location: Mbour, Sénégal

Statut : Association
Année de création : 1994
Nombre d’employés : 9
PDG: Gora Ndiaye

Modèle d’entreprise

La ferme-école de Kaydara un exemple de la rupture avec l’agriculture conventionnelle. Son objectif est de rendre l’agriculture attractive auprès de jeunes sénégalais et de les encourager à s’engager dans des pratiques agricoles durables en leur offrant des perspectives futures. La ferme-école de Kaydara transmet aux jeunes entrepreneurs des pratiques agroécologiques au travers de formations, de séances d’information et de démonstrations afin qu’ils fassent eux-mêmes la promotion de pratiques agroécologiques dans leurs villages. La ferme-école est également un lieu de promotion d’initiatives locales pour le développement durable.

La ferme-école de Kaydara, située dans la commune de Fimela, une commune du littoral dans la région de Fatick où la salinisation affecte plus de 60 % des terres. En érigeant la ferme-école dans ce milieu, Gora, son fondateur, souhaite prouver qu’il est possible de rendre cultivables les terres menacées par la salinisation et la désertification sans avoir recours à l’agriculture conventionnelle. En 1994, Gora acquiert un terrain très pauvre et abandonné. Les premières plantations, de cocotiers principalement, y sont faites en 2003 et l’agriculture s’y développe progressivement. La ferme-école de Kaydara commencera à dispenser des formations à des jeunes agriculteurs à partir de 2007.

Aujourd’hui, la ferme-école de Kaydara accueille une vingtaine de jeunes chaque année afin de leur transmettre les connaissances et les bases de la pratique agroécologique. Aujourd’hui, la ferme-école de Kaydara accueille une vingtaine de jeunes chaque année afin de leur transmettre les connaissances et les bases de la pratique agroécologique.

Des relations solides avec les (futurs) agriculteurs sénégalais

La ferme-école accueille chaque année une vingtaine de jeunes issus de différentes régions du Sénégal. Les inscriptions sont soumises à différents critères tels que l’engagement de l’élève et de sa famille, ainsi que l’implication des autorités locales. De plus, l’élève doit être propriétaire d’une parcelle de terre provenant de sa famille ou de la communauté villageoise sur laquelle il développera son activité à la suite de la formation.

Depuis 2021, l’expansion de bâtiments au sein de la ferme-école permet d’accueillir des femmes parmi les élèves.

Principaux services

La ferme-école de Kaydara propose diverses activités.

Les productions

Toutes les productions de la ferme-école sont certifiées biologiques et sont destinées soit à l’alimentation des résidents de la ferme-école, soit à la vente aux populations locales. Divers fruits et légumes sont produits, tels que : choux, carottes, courgettes, piments, poivrons, mangues, agrumes, oignons, dattes, papaye ou encore aloe vera, fraises, ainsi que des pépinières arboricoles de cocotiers, manguiers, neverdie ou moringa, anacardiers, plantes médicinales et plantes condimentaires. Des ovins et des volailles sont aussi élevés.

L’atelier de mécanique agricole

L’Association Jardins d’Afrique a ouvert un atelier de mécanique agricole. Cet atelier a été construit grâce à l’appui de l’association DIOKO et équipé par l’institut universitaire de technologie (IUT) de Poitiers, en France. Il permet de répondre aux besoins d’équipement et d’outillage, ainsi que de réaliser certaines réparations.

Tourisme solidaire et visites

En plus des activités liées directement à l’agriculture, la ferme-école de Kaydara accueille des touristes qui souhaitent partager un moment avec les jeunes entrepreneurs en participant aux activités de la ferme-école. La ferme-école accueille également chaque année des groupes d’étudiants ou jeunes en structures d’insertion pour leur faire découvrir l’environnement autour de l’établissement et du Sénégal.

Innovations : Étapes importantes et plans d’expansion

De manière générale, l’agroécologie et les structures qui la pratiquent doivent être davantage soutenues par les politiques, essentiellement les politiques locales dans la préparation et l’exécution de leur plan de développement local et les investissements financiers qui s’y rattachent.

Au-delà des activités de la ferme-école de Kaydara, il est nécessaire de soutenir le renforcement technique et financier des jeunes, ainsi que des rapports avec des organisations de producteurs et la création d’emploi des jeunes et des femmes.

Facteurs de succès et enseignements tirés

Le concept de la ferme-école de Kaydara trouve un engouement particulier auprès des populations locales et suscite un intérêt important à l’étranger, notamment grâce à sa couverture médiatique, plusieurs reportages y ayant été réalisés. L’approche combinant production agricole durable, reboisement de zones arides et protection de la biodiversité, opportunités d’emploi pour des jeunes agriculteurs et produits de qualités dans les marches locaux, en font un modèle attractif dans des zones souvent abandonnées par les jeunes.

En 2016, grâce au soutien de la municipalité de la commune de Fimela, 17 petites fermes ont été installées dans les villages autour de la ferme-école pour permettre aux jeunes agriculteurs formés de pouvoir cultiver sur leurs propres fermes. De plus, des étudiants formés à la ferme-école de Kaydara ont également créé des fermes dans d’autres communes, voire régions du Sénégal. Ces fermes contribuent à la création d’une ceinture nourricière qui renforce la sécurité alimentaire. Les jeunes formés deviennent ambassadeurs de l’agroécologie dans leur localité et peuvent devenir formateurs en partageant les principes acquis. Ce sont, par exemple, des fermiers-formateurs établis à proximité de la ferme-école de Kaydara qui dispensent une partie du programme de formation. Cela leur permet de continuer à se former.

La ferme-école de Kaydara entretient de solides rapports avec les municipalités voisines, telles que celles de Fimela, de Diofor, de Palmarin, de Djilass, de Loul Sessene dans lesquelles les élus locaux s’engagent dans la promotion et la diffusion de l’agroécologique. Divers partenariats sont également mis en place entre la ferme-école et des organisations telles que des ONG, des mouvements citoyens ou des universités (USSEIN de Kaolack, au Sénégal), pour permettre une convergence des synergies et des connaissances et promouvoir l’agroécologie et le développement local par le maintien des jeunes dans les zones rurales.

La ferme-école de Kaydara contribue à la protection de l’environnement, à la restauration de la biodiversité, à la création d’emplois verts grâce à la promotion des entrepreneurs ruraux et à la promotion de l’agriculture familiale. Elle permet aux entrepreneurs formés de subvenir à leurs besoins et de développer leur autonomie alimentaire, grâce à la diversification des productions agricoles.

Additional Resources

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
business-profile
innovation-session
topic
impact-stories
news
Filter by Categories

Business Categories:

Agroécologie Femmes & Jeunes

Networking

Join our Agrinnovators community forum to discuss and explore how to encourage innovations across agricultural value chains to transform food systems in Africa, promote sustainable agriculture, and leverage investment. Share insights, ask questions, and collaborate on innovative solutions for a greener future

Recent Business Profiles

BioLife Tech

BioLife Tech

BioLife Tech offre des solutions numériques qui connectent les producteurs d'ananas au Bénin avec les transformateurs locaux, les exportateurs et les commerçants, et permettent un suivi technique....

lire plus
Lovegrass Ltd.

Lovegrass Ltd.

Lovegrass LTD est une entreprise qui fabrique des produits à base de teff. L'entreprise a été présentée pendant laSession Innovation n°16.

lire plus
Inter-Connect Point LTD

Inter-Connect Point LTD

Inter-Connect Point est une entreprise d'agritech qui a créé une solution technologique pour améliorer la production de thé. Ils ont fait une présentation lors de la session d'innovation n°15.

lire plus
Panuka Farm

Panuka Farm

La ferme Panuka produit des légumes frais en Zambie en utilisant des techniques agricoles adaptées au changement climatique et en combinant productivité et conservation de la biodiversité....

lire plus
Forest Africa Zambia Limited

Forest Africa Zambia Limited

Forest Africa soutient les communautés locales zambiennes et l'environnement via la transformation agroalimentaire et l'agroforesterie en ajoutant de la valeur aux fruits indigènes. Ils ont fait une...

lire plus

Gallery

Video Recording

Pin It on Pinterest

Share This