Session Innovations N°6

Programme de la session
Biographies des intervenants

30/09/2021

Promouvoir une agriculture durable et des pratiques agroécologiques : le rôle clé des MPME et des organisations de producteurs

Développer des opportunités commerciales en agroécologie

Des preuves scientifiques croissantes et des expériences locales prouvent comment l’agroécologie facilite et contribue à la transition vers des systèmes alimentaires et agricoles durables sur le plan environnemental, économiquement viables et socialement équitables. Dans le monde entier, des exploitations agricoles, des communautés et des régions s’engagent dans des transitions agroécologiques et obtiennent des résultats. On estime qu’environ 30 % des exploitations agricoles dans le monde ont repensé leurs systèmes de production en fonction des principes de l’agroécologie. De plus en plus de preuves montrent les effets positifs de l’agroécologie sur l’environnement, la biodiversité, les revenus des agriculteurs, la résilience, l’adaptation et l’atténuation du changement climatique. Le fait de s’appuyer sur les connaissances traditionnelles et sur des compétences de gestion plus larges transmises à travers les générations contribue également à accroître la résilience. La cocréation et la diffusion des connaissances par l’intermédiaire de services de conseil et d’approches « agriculteur à l’agriculteur » sont essentielles pour soutenir le développement, l’amélioration et l’adoption des pratiques agroécologiques, comme le soulignent les exemples concrets. Le développement de l’esprit d’entreprise se développe dans la production et/ou la commercialisation de produits agroécologiques, qui contribuent au développement rural durable par la préservation de leurs terres, l’amélioration de leur qualité de vie et l’adoption d’une culture alimentaire naturelle et saine. La sensibilisation à l’environnement, tant chez les entrepreneurs que dans la population en général, a une influence favorable sur l’entrepreneuriat agroécologique. Cependant, si les systèmes agroécologiques tirent parti des synergies naturelles et utilisent les ressources disponibles localement, la transition vers ce modèle entraîne des coûts pour les entrepreneurs qui ont besoin de soutien. Diverses initiatives en faveur de l’agroécologie bénéficient aux entrepreneurs et aux agriculteurs en Afrique.

L’initiative « Les Jeunes dans l’Agroécologie et Parcours d’Apprentissage Commercial en Afrique » (Youth in Agroecology and Business Learning Track Africa, YALTA) est une initiative dont l’objectif est d’aider les jeunes agripreneurs à appliquer les principes de l’agroécologie et à cocréer des réseaux afin de contribuer à accroître la durabilité des systèmes alimentaires et l’emploi des jeunes en Éthiopie, au Kenya , en Ouganda et au Rwanda. DeSIRA (Development Smart Innovation through Research in Agriculture) est la contribution de la Commission européenne à l’initiative pour l’adaptation des pratiques agricoles des pays du Sud au changement climatique, la promotion de l’agro-écologie et l’accompagnement des petits exploitants lancée lors du premier One planet summit. Si l’agroécologie favorise une faible utilisation d’intrants externes, il s’agit d’un système qui nécessite beaucoup de connaissances. La transmission de ces connaissances, leur adaptation aux contextes locaux et leur appropriation par les agriculteurs et les techniciens gouvernementaux sont des étapes essentielles pour que les agriculteurs et les communautés puissent bénéficier des avantages de l’agroécologie. Des études de cas démontrent comment l’expansion des pratiques agroécologiques génère un développement rapide, équitable et inclusif, qui pourra être poursuivi par les générations futures. Les 33 études de cas de l’Institut d’Oakland mettent en lumière les succès de l’agriculture agroécologique sur le continent africain face au changement climatique, à la faim et à la pauvreté. Un nombre croissant de pays et de parties prenantes de différents horizons considèrent l’agroécologie et les approches connexes comme un moyen prometteur d’atteindre les objectifs d’adaptation et d’atténuation et de réaliser un changement transformationnel efficace. Cependant, il existe encore des obstacles à l’extension de l’agroécologie. L’accès à la connaissance et à la compréhension des approches de l’agriculture systémique devrait être favorisé dans tous les secteurs, parties prenantes et échelles. Des recherches comparatives supplémentaires sur les impacts multidimensionnels de l’agroécologie devraient être menées. Les interfaces entre la science et la politique sont nécessaires et le travail de l’action commune de Koronivia pour l’agriculture (KJWA) devrait être poursuivi pour assurer cette interface, en transformant les soumissions et les recommandations en action. Les bailleurs de fonds, les décideurs et les autres parties prenantes doivent embrasser la complexité, adopter une compréhension plus systémique des défis et des solutions pour se prémunir contre le changement climatique, appréhender les questions environnementales de manière holistique et s’orienter vers une plus grande cohérence des politiques, en brisant les silos. Il est nécessaire de développer des programmes d’enseignement de l’agroécologie dans les facultés et les universités, ainsi qu’un réseau de centres d’excellence décentralisés sur l’agroécologie en Afrique subsaharienne. Les transitions agroécologiques nécessiteront des changements significatifs dans l’environnement politique favorable, avec le besoin de stratégies, de politiques, de programmes et d’autres actions qui sont propices à de telles transitions. Au niveau des politiques, il existe une reconnaissance politique globale au plus haut niveau et diverses initiatives, toutes essentielles pour soutenir les agriculteurs et les opérateurs du secteur privé dans la mise à niveau des pratiques agroécologiques. Récemment, cette année, lors du somment « Une Planète » (One Planet Summit) qui s’est tenu le 11 janvier 2021, une nouvelle coalition, le Mouvement International Agroécologique pour l’Afrique (MIA Afrique) a été lancée. La session spéciale de la 48ème plénière du Comité de la Sécurité Alimentaire mondiale (CSA) (CSA 48) a eu lieu et a approuvé les recommandations de politique générale du CSA sur les approches agroécologiques et autres approches novatrices.

L’approbation de ces recommandations a été repoussée de la CSA 47 (qui s’est tenue en février 2021), car leurs négociations et leur mise en œuvre ont été retardées par la COVID-19. Les recommandations de politique générale sont les suivantes : (i) Poser ou renforcer, selon le cas, les fondements politiques de l’agroécologie et d’autres approches innovantes pour contribuer à l’agriculture durable; (ii) Établir, améliorer et appliquer des cadres complets de mesure et de suivi des performances pour encourager l’adoption d’approches agroécologiques; (iii) Favoriser la transition vers des systèmes agricoles et alimentaires durables résilients et diversifiés grâce à des approches agroécologiques et d’autres approches innovantes; (iv) Renforcer la recherche, l’innovation, la formation et l’éducation et encourager la cocréation de connaissances, le partage des connaissances et le co-apprentissage, sur les approches agroécologiques et autres approches innovantes; et (v) Renforcer les institutions pour l’engagement des parties prenantes, créer un environnement favorable à l’autonomisation des personnes les plus exposées à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.

Points clés pour la discussion sur la transition vers des pratiques agroécologiques

  • Comment les MPME et les organisations africaines de producteurs peuvent-elles développer des pratiques plus durables de la ferme à la table ? Quels sont les facteurs de réussite?
  • Quels sont les obstacles auxquels elles sont confrontées? De quel soutien ont-elles besoin?
  • Quelles mesures incitatives peuvent être offertes aux MPME et aux petits exploitants pour assurer la transition et accélérer l’adoption et la mise en œuvre de pratiques agroécologiques?

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
business-profile
innovation-session
topic
impact-stories
news
Filter by Categories

Networking

Join our Agrinnovators community forum to discuss and explore how to encourage innovations across agricultural value chains to transform food systems in Africa, promote sustainable agriculture, and leverage investment. Share insights, ask questions, and collaborate on innovative solutions for a greener future

Rencontrez les intervenants
Voir l'enregistrement de la session
En anglais

En français

Présentations

Recent Innovations Sessions

Innovations Session N°19

Innovations Session N°19

La Session Innovations n°19 (19 juin 2024) présente des marchés agroalimentaires en ligne développés et utilisés par des entrepreneurs et des petits exploitants en Afrique.

lire plus
Session Innovations N°18

Session Innovations N°18

Innovations dans le domaine des emballages: opportunités pour les entrepreneurs et les PME en Afrique Une session organisée par la PAFO et le COLEAD

lire plus
Innovations Session N°17

Innovations Session N°17

La session examine le potentiel des marchés régionaux africains. La session met en lumière les réussites des PME et des petits exploitants.

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This