Alex Muli est le cofondateur et l’agropreneur principal de Goshen Farm Exporters Ltd (Goshen Farm). Depuis sa création, il a dirigé stratégiquement l’entreprise pour construire de manière résiliente un système alimentaire durable axé sur l’agriculture inclusive, la réduction des pertes alimentaires et la transformation innovante de fruits tropicaux kenyans en snacks de fruits naturels et sains. Il est diplômé de l’école de commerce et d’économie de l’université de Moi, à Eldoret, Kenya, et a un MBA de l’université internationale des États-Unis-Afrique (USIU-Africa) de Nairobi, Kenya. Il est également titulaire d’un certificat d’études supérieures en développement commercial et innovations de la Frankfurt School of Finance en Allemagne. Alex souhaite que l’agriculture africaine soit en mesure de nourrir le monde tout en créant des emplois pour sa jeune population. Il a reçu la médaille d’argent et d’or lors du prix « Duke of Edinburgh President’s Award Scheme Kenya » en 2010. Il est également le lauréat 2019 du Forum des jeunes agripreneurs africains de la Banque africaine de développement.

Alex Mutua Muli

CEO, GOSHEN FARM EXPORTERS LIMITED

Business Location: Nairobi, Kenya

Statut de la société : Société à responsabilité limitée
Année de création : 2010
Nombre d’employés: 85 (y compris les salariés à temps partiel et saisonniers), dont 75 % sont des femmes.
PDG: Alex Mutua Muli

Modèle d’entreprise

Goshen Farm vise à connecter la chaîne de valeur de l’offre et de la demande dans le secteur horticole en Afrique. L’entreprise travaille à la création d’un réseau d’agriculteurs africains fournissant des mangues, des fruits de la passion, des avocats et des haricots verts aux marchés africains et du Moyen-Orient. Goshen Farm vise à créer un marché durable en utilisant l’effet de levier que la technologie peut offrir.

Goshen Farm a été créée par Alex et sa mère, Mary Muli, en 2010 et produit, conditionne et exporte des produits horticoles tropicaux kényans frais et transformés. En 2017, Goshen Farm a augmenté la valeur de son activité en initiant son activité de transformation et produit désormais des fruits et légumes transformés pour l’exportation et la vente locale. En 2013, l’entreprise a commencé à exporter des haricots verts, des mangues, des avocats et des pois mange-tout frais sur les marchés internationaux, et en 2019, elle a diversifié sa gamme de fruits et a commencé à exporter et à transformer des papayes et des bananes, entre autres.

L’entreprise repose sur un modèle commercial global, qui consiste à s’approvisionner en produits auprès de petits exploitants kenyans sous contrat et à les distribuer (frais ou transformés) aux détaillants.

Ce modèle commercial intégré s’attaque aux problèmes rencontrés des deux côtés de la chaîne de valeur. Du côté de la demande, il aide les agriculteurs à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent pour se procurer des intrants agricoles abordables, utiliser de meilleures techniques agricoles et accéder aux marchés. Du côté de l’offre, ce modèle commercial permet aux consommateurs d’avoir accès à diverses variétés de fruits et légumes, contribuant ainsi à la lutte contre la malnutrition.

Goshen Farm occupe une position centrale dans la chaîne de valeur et sur le marché, car l’entreprise assure la liaison entre les agriculteurs qui cultivent les produits et les consommateurs de ces produits.

La taille du marché de Goshen Farm varie en fonction de la saison, avec une demande hebdomadaire moyenne de 14 tonnes pendant la saison haute et une demande réduite de 3 tonnes pendant la saison basse.

Des relations solides avec les petits exploitants

Goshen Farm achète des fruits et légumes à plus de 4000 petits exploitants, dont la moitié sont des femmes, dans les zones rurales du sud-est et du centre du Kenya.

Goshen Farm entretient une relation de travail étroite avec ses producteurs. L’entreprise leur guarantit des prix contractuels fixes et les soutient techniquement pour leur permettre de maximiser leur rendement.

L’entreprise assure également la formation de ses fournisseurs aux bonnes pratiques agricoles respectueuses du climat, par exemple en utilisant des bouteilles en plastique PET recyclées comme kits d’irrigation goutte à goutte, tout en diffusant des informations sur l’utilisation du BELSAP, un polymère qui favorise la rétention d’eau. Sur le long terme, Goshen Farm vise à permettre aux petits exploitants agricoles de son réseau d’accéder à des apports financiers en les mettant en relation avec des institutions de financement. Goshen Farm a déjà conclu un partenariat avec KCB’s Mobigrow pour permettre aux agriculteurs d’accéder aux services bancaires formels en ouvrant des comptes avec leurs téléphones.

En travaillant en étroite collaboration avec les petits exploitants locaux, Goshen Farm peut s’assurer que les produits frais qu’il exporte répondent aux normes de qualité de chaque marché spécifique. Cela limite également les risques de pertes post-récolte pour les petits exploitants. De plus, en séchant ou en transformant les fruits, Goshen Farm évite les pertes supplémentaires dues à la qualité inappropriée des fruits frais ou aux restrictions d’importation de la mouche des fruits sur des marchés spécifiques.

Goshen Farm travaille principalement avec les petits exploitants agricoles des comtés de Machakos, Makueni, Kitui et Taita Taveta, dans le sud-est du Kenya, et depuis peu, du comté de Tana River. En travaillant avec les petits exploitants agricoles de ces comtés semi-arides, Goshen Farm souhaite améliorer les moyens de subsistance par la création d’un marché résilient et durable pour les produits cultivés localement. L’usine de l’entreprise est située dans la zone rurale de l’est du Kenya, et est source de création d’emplois locaux, ce qui réduit l’exode rural.

Produits couverts et marchés

Goshen Farm produit des fruits et légumes traditionnels kényan frais et transformés, à savoir :

  • les mangues : variétés Apple, Ngowe, Kent et Tommu
  • les avocats : variétés Fuerte et Hass
  • les fruit de la passion : jaune et violet
  • les haricots verts et pois mange-tout

Goshen Farm propose également une gamme de produits transformés sous la forme de chips de fruits réalisés à partir de mangues, d’ananas et de légumes feuilles africains séchés (niébé, amarante, etc.). Ces snacks sains sont préparés sans additifs ni sucre ajouté.

Goshen Farm exporte directement des produits frais en Europe et au Moyen-Orient, par exemple des haricots verts en France. Les snacks de fruits secs sont vendus aux détaillants locaux pour le marché national en paquets de 50 gr, mais Groshen Farm prévoit également de les exporter vers l’UE et les États-Unis à l’avenir.

La valeur des services fournis par Goshen Farm réside dans sa connexion avec des milliers de producteurs de fruits et légumes, ainsi qu’avec de nombreux magasins de détail, hypermarchés, boutiques en ligne et marchés dans l’UE et au Moyen-Orient. Goshen Farm propose une large gamme de produits pour l’approvisionnement en fruits de saison et des en-cas sains à des prix abordables.

Goshen Farm a également la certification GLOBAL G.A.P.

Innovations : Étapes importantes et plans d’expansion

Goshen Farm a contourné les difficultés liées aux moyens de transport et aux coûts élevés en achetant son propre camion. Cela permet à l’entreprise d’être indépendante de tout prestataire de services de transport.

Depuis 2018, Goshen Farm a bénéficié de plusieurs soutien de la part du COLEACP, notamment dans la conduite de son auto-évaluation, ainsi que lors de formations collectives et individuelles sur la qualité des avocats pour l’exportation, les conséquences de la Covid-19 sur le commerce et les opérations et l’élaboration d’un plan d’affaires. L’entreprise a également travaillé avec le COLEACP sur l’évaluation de l’infrastructure de sa station de conditionnement pour la norme du British Retail Consortium (BRC), et sur la formation de son équipe de gestion de qualité à la norme BRC et la mise en œuvre des principes HACCP.

En 2019, deux ans après le démarrage des activités de transformation, Goshen Farm a investi dans de nouveaux locaux à Makueni avec des installations de chaîne du froid et des équipements de valorisation lui permettant de traiter jusqu’à 10 tonnes de fruits et légumes par jour. Les locaux sont destinés à un usage écologique où tous les déchets seront recyclés en biogaz pour alimenter les chaudières, tandis que le sous-produit, le biofertilisant, sera donné aux agriculteurs pour qu’ils puissent réhabiliter leurs exploitations et moins dépendre des engrais chimiques.

Goshen Farm intègre également la technologie dans son modèle économique afin d’améliorer le développement des chaînes d’approvisionnement. Elle utilise la plateforme numérique DigiFarm pour mettre en relation les vendeurs et les acheteurs de fruits et légumes. DigiFarm est une plateforme mobile intégrée, créée par Safaricom, qui fournit aux petits exploitants agricoles des informations agricoles, des services financiers et un accès à des intrants agricoles abordables et de qualité. Goshen Farm utilise cette plateforme comme système d’information de gestion pour documenter l’approvisionnement en intrants agricoles, la récolte et le transport des produits, etc.

Depuis 2020, Goshen Farm prépare l’expansion de ses marchés d’exportation et cherche de nouvelles opportunités grâce à l’augmentation de son capital. Après cet investissement, l’entreprise prévoit de travailler avec 1000 agriculteurs supplémentaires et d’augmenter les possibilités d’emploi pour les jeunes, à titre permanent ou occasionnel. À la fin de la cinquième année d’expansion, Goshen Farm a également l’intention d’augmenter de 150 % les revenus des agriculteurs sous contrat.

L’obtention de la certification biologique est très coûteuse, tout comme les exportations vers l’Europe (comparées à celles vers d’autres régions d’Afrique ou vers les Etats-Unis) et limitent ainsi développement de l’activité.

Goshen Farm travaille activement au développement de solutions agricoles intelligentes sur le plan climatique, par exemple en utilisant un polymère ciblé sur l’agriculture (cristaux hydroponiques non toxiques belsap) qui retient dix fois plus d’eau que le sol. La quantité de deux cuillères de ce produit à la base de chaque arbre fruitier absorbe l’humidité du sol et des précipitations et la restitue ensuite lentement, réduisant ainsi les coûts d’irrigation. Cette méthode d’absorption de l’eau permet aux agriculteurs d’augmenter leur rendement, par exemple de 65 % car les manguiers produisent de plus gros fruits.

 

Additional Resources

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
business-profile
innovation-session
topic
impact-stories
news
Filter by Categories

Networking

Join our Agrinnovators community forum to discuss and explore how to encourage innovations across agricultural value chains to transform food systems in Africa, promote sustainable agriculture, and leverage investment. Share insights, ask questions, and collaborate on innovative solutions for a greener future

Recent Business Profiles

BioLife Tech

BioLife Tech

BioLife Tech offre des solutions numériques qui connectent les producteurs d'ananas au Bénin avec les transformateurs locaux, les exportateurs et les commerçants, et permettent un suivi technique....

lire plus
Lovegrass Ltd.

Lovegrass Ltd.

Lovegrass LTD est une entreprise qui fabrique des produits à base de teff. L'entreprise a été présentée pendant laSession Innovation n°16.

lire plus
Inter-Connect Point LTD

Inter-Connect Point LTD

Inter-Connect Point est une entreprise d'agritech qui a créé une solution technologique pour améliorer la production de thé. Ils ont fait une présentation lors de la session d'innovation n°15.

lire plus
Panuka Farm

Panuka Farm

La ferme Panuka produit des légumes frais en Zambie en utilisant des techniques agricoles adaptées au changement climatique et en combinant productivité et conservation de la biodiversité....

lire plus
Forest Africa Zambia Limited

Forest Africa Zambia Limited

Forest Africa soutient les communautés locales zambiennes et l'environnement via la transformation agroalimentaire et l'agroforesterie en ajoutant de la valeur aux fruits indigènes. Ils ont fait une...

lire plus

Gallery

Video Recording

Pin It on Pinterest

Share This