Femmes & Jeunes

Jeunes innovateurs

Chaque année, environ 11 millions de jeunes Africains entrent dans la vie active, mais, dans le meilleur des cas, seul un quart de ces nouveaux travailleurs trouveront un emploi rémunéré au cours de la prochaine décennie (FAO 2018). Selon la Banque mondiale, 350 millions de nouveaux emplois seront nécessaires d’ici 2035.

Une grande partie, sinon la majorité, des plus de 130 millions de jeunes vivant dans des zones rurales d’Afrique subsaharienne sont engagés dans l’agriculture à un degré plus ou moins élevé. Cet engagement prend de nombreuses formes et est le plus souvent associé à d’autres activités non agricoles (IDS 2021).

Investir dans la jeunesse et donner aux jeunes agri-entrepreneurs les moyens d’investir de manière responsable dans leurs exploitations et leurs entreprises est fondamental pour atteindre de nombreux Objectifs de Développement Durable. Les jeunes sont l’avenir de la sécurité alimentaire pour tous, mais beaucoup d’entre eux ne voient pas d’avenir dans l’agriculture en raison des nombreux obstacles auxquels ils sont confrontés. L’agriculture est souvent perçue par les jeunes comme générant peu de profits, exigeante en main-d’œuvre et traditionnelle. Les taux de chômage élevés chez les jeunes (en particulier chez les femmes), la mauvaise qualité de nombreux emplois (informels, conditions de travail précaires, absence de protection juridique et sociale), l’inadéquation entre l’éducation et la demande de compétences et les possibilités limitées de formation et de progression de carrière expliquent le faible intérêt pour l’agriculture et la migration vers les zones urbaines (OIT 2020). Le manque d’accès au financement, l’utilisation limitée d’intrants améliorés (par exemple les semences et engrais) et l’accès limité à la terre sont des exemples d’obstacles au développement de la chaîne de valeur. Les jeunes ruraux sont également susceptibles d’être plus exposés que le reste de la population au changement climatique et aux vulnérabilités qui en résultent.

De nombreux jeunes agriculteurs et agri-entrepreneurs innovent et prennent des risques. Ils sont de plus en plus impliqués dans des entreprises à fort rendement dans les secteurs de la commercialisation, de la transformation, du conditionnement et des services alimentaires, en plus de la production à la ferme. Ils sont mieux informés, mieux connectés et prêts à investir dans le développement des capacités. Les jeunes entrepreneurs sont également plus susceptibles d’embaucher d’autres jeunes et de réduire le nombre de jeunes au chômage et en situation précaire. Ils sont particulièrement réactifs aux nouvelles opportunités et tendances économiques et sont actifs dans les secteurs à forte croissance (Montpellier Panel Report 2014). La connectivité – aux personnes, aux marchés, aux services, aux idées et aux informations – offre aux jeunes ruraux la possibilité de s’intégrer pleinement dans leur économie en mutation, ce qui accroît leur productivité. Par exemple, les zones rurales mieux connectées aux marchés grâce à des flux d’informations et à de bonnes infrastructures de transport offrent davantage de possibilités pour commercialiser des produits et des services (FIDA 2019).

La contribution essentielle des femmes à l’agriculture et à l’économie

Les femmes entrepreneurs dirigeant des petites et moyennes entreprises (PME) jouent un rôle important dans le développement économique en créant des emplois, en stimulant la croissance économique et en exploitant la capacité de production des femmes.

Malgré le rôle clé que jouent les femmes dans le secteur agroalimentaire, elles se heurtent à des obstacles dans l’accès aux ressources de production, aux intrants, aux outils, aux équipements et aux technologies, aux services agricoles et à la formation, ainsi qu’aux financements.

En moyenne, les femmes consacrent 85 à 90 % de leur temps chaque jour au ménage, à la préparation des repas, à la garde des enfants et à d’autres tâches ménagères. La triple charge de travail des femmes dans les sphères productive, reproductive et sociale, limite leur potentiel à investir de nouvelles opportunités (FAO 2014). Les femmes rurales se retrouvent donc souvent dans des situations d’emploi particulièrement vulnérables, étant donné leur accès limité aux ressources, aux infrastructures et aux marchés, ainsi qu’à des sources de revenus diversifiées (Groupe de la Banque mondiale 2019).

Lorsque les femmes bénéficient un revenu supplémentaire, elles en dépensent davantage que les hommes pour l’alimentation, la santé, l’habillement et l’éducation de leurs enfants. Cela a des répercussions positives sur le bien-être immédiat ainsi que sur la formation du capital humain et la croissance économique à long terme. Par conséquent, la réduction de l’écart entre les sexes dans l’agriculture générerait des gains importants pour le secteur agricole et pour la société dans son ensemble.

Les femmes rurales gèrent de plus en plus leurs propres entreprises, mais leur potentiel entrepreneurial reste largement méconnu et inexploité. Des politiques, des services et des environnements commerciaux favorables aux femmes sont essentiels pour stimuler le démarrage et la modernisation des entreprises féminines et contribuer ainsi à la création d’emplois décents et productifs.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
business-profile
innovation-session
topic
impact-stories
news
Filter by Categories

Networking

Join our Agrinnovators community forum to discuss and explore how to encourage innovations across agricultural value chains to transform food systems in Africa, promote sustainable agriculture, and leverage investment. Share insights, ask questions, and collaborate on innovative solutions for a greener future

AGROTECH

AGROTECH

AGROTECH est une coopérative de femmes spécialisée dans la production, la transformation et la...

UPROMABIO

UPROMABIO

UPROMABIO est une union de sociétés coopératives de producteurs de mangues biologiques et...

Browse the content linked to Femmes & Jeunes

Food Care

Food Care produit et conditionne des produits alimentaires traditionnels angolais. Ils ont fait une présentation lors de la session d'innovation n°12.

lire plus

West African Feeds

West African Feeds produit des aliments pour animaux et des produits d'agro-nutrition à base d'insectes. Ils ont participé à la session d'innovation n°11.

lire plus

Viva Organica

Viva Organica est un fabricant d'engrais biologiques qui promeut des intrants et des techniques agricoles naturels qui ne nuisent pas à l'environnement. Ils ont fait une présentation lors de la...

lire plus

Jedengui

Jedengui transforme et produit des fruits secs guinéens. Ils ont fait une présentation lors de la session d'innovation n°11.

lire plus

Lycheeland

Lycheeland produit des fruits exotiques séchés 100% naturels. Ils ont fait une présentation lors de la session d'innovation n°10.

lire plus

Pin It on Pinterest